Banco Fie

Peu de gens imaginaient au départ que l’idée de cinq femmes sans expérience dans le monde de la finance deviendrait la plus grande banque pour les petits entrepreneurs de Bolivie. Mais il y a 15 ans, Incofin cvso a cru en son rêve de donner aux Boliviens vulnérables un accès au système financier et de permettre aux petits entrepreneurs de prospérer.

En 1985, cinq femmes courageuses ont décidé de créer une ONG pour les moins fortunés de la société qui n’avaient pas accès au secteur financier. En 2007, l’histoire commune a commencé avec Incofin. FIE Bolivia, comme l’organisation s’appelait alors, avait une société sœur en Argentine, FIE Gran Poder, avec laquelle Incofin avait commencé une coopération l’année précédente. C’est ainsi qu’Incofin cvso a appris que FIE Bolivie était à la recherche de capital social supplémentaire. Incofin a été convaincu du potentiel de croissance de FIE comme levier pour un impact encore plus grand et est devenu le nouvel actionnaire de FIE Bolivie. En 2010, FIE a obtenu sa licence bancaire et est depuis connu sous le nom de Banco FIE.

Banco FIE s’est modernisé et profite des opportunités numériques qu’offrent aujourd’hui les nouvelles technologies. Ouvrir un compte numérique ou lancer une demande de crédit par téléphone mobile, c’est possible. Les moyens de fonctionnement et l’échelle de Banco FIE ont peut-être évolué de façon spectaculaire, mais l’institution de microfinance est restée fidèle à l’idée qui a inspiré les cinq femmes qui l’ont créée en 1985. La banque réussit à faire entrer les personnes vulnérables dans le système financier, soutenant ainsi les projets économiques de centaines de milliers de Boliviens qui, autrement, seraient laissés pour compte. Banco FIE ne jure que par l’inclusion, la qualité et la transparence. Aucun retour financier sans retour social est resté le principe directeur. Par exemple, elle aide ses clients à moderniser leurs entreprises : elle propose une procédure simple permettant aux entrepreneurs de créer très facilement une page web avec un bouton de paiement pour vendre leurs produits en ligne.

Jesús, d’El Alto, a conduit un minibus pendant des années pour un salaire de misère, mais aujourd’hui il dirige un commerce de laitues avec sa femme. En 2012, ils ont demandé un prêt d’un peu plus de 400 euros à Banco FIE pour acheter des engrais. Ce prêt a été suivi d’un prêt pour acheter plus de terres. Aujourd’hui, ils possèdent dix serres sur 2 000 m² de terres agricoles. L’ambition du couple est de devenir une entreprise de distribution nationale où leurs enfants pourront travailler et où ils pourront profiter de leurs vieux jours.

Jesús Choque Aruquipa : “Banco FIE a été comme un grand frère pour nous, nous donnant des conseils et nous aidant à aller de l’avant.”

Secteur d’activité

Type de projet

Outils de financement

Acteurs

Autres success stories